Vous êtes dans : Accueil > La Ville > Présentation de la commune > La cité-jardin - 4 fleurs

La cité-jardin - 4 fleurs

Vue du quartier des Huberdières Le quartier des Huberdières

La Ville de Le Rheu a été construite dès les années 60, alors qu'elle ne comptait que 2000 habitants, selon des principes de développement durable adoptés depuis par de nombreuses collectivités. Elle détient le label "4 fleurs " depuis 1989.

Un urbanisme durable

Depuis les années 60, dans la lignée du concept de cité-jardin, mis en oeuvre par Gaston Bardet, l'espace urbain est structuré à partir de l'espace public, en prenant fortement en compte la végétation existante.
Les principes directeurs ayant contribué au développement de la Ville de Le Rheu sont :

  • la primauté du traitement des espaces naturels, avec une attention particulière pour le respect du paysage existant,
  • une conception soignée des espaces publics qui structurent l'aménagement urbain,
  • une hiérarchisation et une diversification des voies et des liaisons, avec une place importante dédiée aux cheminements piétons,
  • une harmonie architecturale des constructions.

Cette conception, inscrite dans la durée, d'une ville implantée dans un cadre paysagé très affirmé, assure la cohérence de l'ensemble des quartiers.
Ils ont tous été conçus pour conjuguer mixité sociale et espaces publics, espaces verts et espaces de rencontre favorisant la création des liens sociaux.

La place dédiée aux cheminements doux est également importante et sera présente dans les nouveaux quartiers.

Le Rheu a, parallèlement à son urbanisation, sensiblement développé son patrimoine arboricole. Les chênes, qu'ils soient implantés sur le domaine public ou dans les propriétés privées, ont été conservés. Lorsqu'un abattage est nécessaire pour des raisons phytosanitaires ou de sécurité, la commune replante deux plants d'essence locale, à proximité immédiate. C'est ainsi que Le Rheu s'est construite dans le respect des caractéristiques naturelles de chaque site, en maintenant et en valorisant notamment les haies existantes.

Une cité 4 fleurs

En 1989, le Jury National des Villes et Villages fleuris a décerné son label « 4 fleurs » à la Ville pour récompenser les efforts de fleurissement menés par la collectivité.
Depuis cette date, le jury a confirmé ce label et a attribué en 1996 un prix supplémentaire à la Ville « Le Grand Prix National de Fleurissement ». 

Au fil des années, ce concours initialement créé pour récompenser les efforts de fleurissement des collectivités locales, a progressivement eu pour vocation de promouvoir et d’encourager toute action en faveur du développement des espaces verts et de l’amélioration du cadre de vie.

Pour cela, la ville doit présenter un fleurissement remarquable intégré dans une politique globale d’aménagement et de valorisation de l’espace public.

Outre le fleurissement, les critères suivants sont donc retenus :

  • Le respect de la nature : maintien des essences végétales locales et continuité dans les plantations naturelles, qualité et importance des voies, places et chemins piétons,
  • La bonne intégration des équipements publics, sociaux, culturels et sportifs,
  • La mixité sociale et la qualité de l’habitat (immeubles et maisons individuelles, répartition équilibrée des logements),
  • Le respect de l’environnement : qualité de la voirie, du mobilier urbain, de la signalétique, entretien des rues, places publiques et espaces naturels,
  • Les actions d’animations, la participation des habitants, concours des maisons fleuries….

L’intégration de ces nouveaux critères a permis à la Ville d’obtenir en 2008 un prix spécial « hors concours » décerné par l’Association pour l’Art Urbain, présidée par Monsieur Robert-Max Antoni.

La Ville se démarque par la qualité de son fleurissement, grâce notamment, à ses parterres élaborés par thèmes, son maintien des essences anciennes, telles que les chênes, dans ses projets d’urbanisation mais aussi par la diversité de ses formes urbaines et l’importance réservée à la question de la mixité sociale.

Partager cette page