Fauche tardive, laissons la nature respirer !

La Ville expérimente la technique de la fauche tardive.
Il s’agit de laisser à la nature le temps de développer des zones refuges pour les petits animaux et les insectes pollinisateurs. La survie de bien des espèces de plantes est également préservée.
Limiter le nombre de fauches permet aux plantes de croître, fleurir et fructifier.
Les fleurs vont attirer une quantité importante d’insectes butineurs à la recherche de pollen et de nectar. Ils féconderont les fleurs qui produiront les graines utiles au renouvellement de l’espèce mais aussi pour toutes les espèces animales granivores.
Le couvert végétal offre un endroit favorable à la reproduction de différentes espèces animales.
Ainsi, un bord de route ou de chemin, un espace vert en fauche tardive offre bien plus de services à la nature qu’un espace fauché trop tôt ou trop souvent.
En adoptant cette pratique, la Ville a fait le choix d’entretenir ses espaces verts en laissant respirer la nature, en favorisant la biodiversité dans le respect du rythme naturel de la végétation et de la faune.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×