Municipales: découvrez vos élus

Vendredi 3 juillet, Mickaël Bouloux a été élu maire lors du conseil d’installation. Huit adjoints ont été également désignés:

– Chantal Pétard-Voisin, 1ere adjointe; Urbanisme, transition écologique et personnel
– Bruno Lesné, 2eme adjoint; Vie associative, développement culturel et lecture publique
– Yannick Pitois, 3eme adjointe; Education, enfance, jeunesse
– Luc Mangelinck, 4eme adjoint; Patrimoine bâti, espaces verts et publics, mobilités
– Christine Yvet, 5eme adjointe; Solidarités
– Pascal Bremond, 6eme adjoint; Sports
– Amel Tebessi, 7eme adjointe; Démocratie participative et communication
– Didier Gilbert, 8eme adjoint; Activités économiques de proximité, transition numérique, tranquillité publique et sécurité

Extrait du discours de Mickaël Bouloux:

[…]”La période que nous venons de vivre rappelle notre vulnérabilité et nous ramène à l’essentiel. L’humain. Elle renforce les solidarités. Cette valeur est au cœur de notre projet pour « Le Rheu demain », basée sur la conviction qu’une ville progresse si elle se préoccupe d’abord des plus fragiles, si elle sait accueillir, intégrer, accompagner, demeurer ouverte sur le monde, évoluer avec son temps, s’adapter, prendre part et contribuer à la dynamique d’un territoire plus large.

L’ampleur de cette crise et ses multiples conséquences nous oblige à regarder le monde différemment. Accélérer la transition écologique n’est plus un objectif, c’est un impératif qui doit être traduit en action. Oui, cela nous oblige à changer nos habitudes, à faire autrement, mais nous œuvrons collectivement pour l’avenir de nos enfants. C’est le second axe de notre projet. J’assumerai, avec mon équipe, la mise en place des projets que nous avons bâtis avec les habitants et les associations et qui iront dans le sens d’une ville plus apaisée, plus résiliente, plus verte.

Il faudra parfois du courage, de l’audace, pour passer du projet écrit à la mise en place d’actions concrètes qui vont dans ce sens, mais qui induisent des changements de pratiques. Il faudra aussi de l’écoute, du dialogue, prendre en compte l’expertise d’usage des Rheusoises et des Rheusois, les inclure dans la conception et l’évaluation des projets, parfois les revoir fortement, avec humilité, et par là même intensifier la démocratie participative. C’est le 3ème axe fort de notre projet. Le taux d’abstention de dimanche dernier doit nous interpeller, même si le contexte sanitaire l’explique en partie. Je veux, avec mon équipe, redonner l’envie aux Rheusoises et aux Rheusois de s’intéresser à la vie municipale, celle qui concerne tellement leur quotidien. Nous mettrons tout en œuvre pour cela.” […]

 

Retrouvez l’intégralité du discours en cliquant ici.

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×