Renouvellement urbain: Les Landes d’Apigné

La Ville de demain
Depuis 2020, le secteur des Landes d’Apigné a entamé une profonde mutation. Ce quartier présente de nombreux atouts : il est proche de Rennes, desservi par trois lignes de bus, désormais par la voie expresse vélo, il dispose d’un accès rapide à la RN24. Il s’est développé dans les années 60, autour de l’ancienne RN 24. La rue nationale a besoin d’être rénovée pour devenir une voie urbaine adaptée aux actuels moyens de transport pour une circulation sécurisée et apaisée. Par ailleurs, nous avons l’obligation de préserver les terres agricoles pour pouvoir nous nourrir. Nous avons aussi le devoir d’accueillir la population en attente de logement. Cela implique des constructions plus denses qui vont modifier notre environnement. La configuration à venir du quartier des Landes se dessine. Cela a débuté avec la rénovation de l’aire
de jeux et la construction de trois bâtiments de logements collectifs.

Je souhaite, avec l’ensemble de mon équipe, que les Rheusoises et les Rheusois prennent part aux réflexions pour accompagner cette évolution. Les ateliers d’information et de concertation, lors de la création de la charte d’urbanisme en 2021, ceux organisés avec les promoteurs souhaitant s’implanter, sont l’occasion, pour les habitants, d’échanger sur les programmes immobiliers. Nous rechercherons ensemble les ajustements et les adaptations réalisables dans l’intérêt de tous. Notre volonté politique est d’impliquer les habitants dans l’évolution nécessaire à la fois de l’offre de logements sur notre territoire mais aussi dans celle de leur secteur de résidence. Le dossier de ce magazine présente les esquisses d’un quartier dont le renouvellement urbain sera un projet à mener durant les années à venir.
Chantal Pétard-Voisin
Maire

Le nouveau plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi) a fait évoluer les règles au sein de deux quartiers rheusois, Les Landes d’Apigné et les abords du centre-ville, en offrant des droits à construire supplémentaires aux propriétaires. Afin d’encadrer le renouvellement urbain de ces deux secteurs, la Ville a mis en place sa charte d’urbanisme durable, en 2021.

 

Pourquoi faire du renouvellement urbain ?
Le renouvellement urbain est, en urbanisme, une forme d’évolution de la ville qui a pour principal but de limiter en surface l’étalement urbain en valorisant l’habitat collectif, notamment pour diminuer
l’empreinte écologique des habitats. Cette volonté, portée par l’équipe municipale et sur laquelle travaille la Ville depuis près de trois ans, vise à répondre à l’objectif national de Zéro Artificialisation Nette (ZAN) fixé pour 2050. Il demande aux territoires de réduire de moitié le rythme d’artificialisation et de consommation des espaces naturels pour 2030. À l’échelle d’une ville, c’est demain.
Prendre en compte le territoire, c’est également anticiper l’accueil de la population. Le programme local de l’habitat (PLH) est un document stratégique de programmation qui inclut l’ensemble de la politique locale de l’habitat. Le Rheu assume sa part d’accueil de population à hauteur de 200 logements/an sur les 5 000 logements/an devant être réalisés à l’échelle métropolitaine.

 

Quels outils pour mettre en place le projet ?
La charte d’urbanisme durable  a été co-construite par les élus, les habitants et les commerçants du secteur des Landes, avec l’aide de techniciens (urbaniste, architecte, paysagiste) et de l’ALEC du Pays de Rennes. C’est un support méthodologique destiné à cadrer les acteurs immobiliers, depuis la conception du projet jusqu’à sa réalisation.
Si le plan local d’urbanisme intercommunal (PLUi) de Rennes Métropole, principal document de référence, a une valeur réglementaire, la charte a, quant à elle, une valeur incitative. En effet, la Ville souhaite maîtriser son développement. La pierre angulaire de cette charte repose sur la concertation en amont de chaque demande de permis de construire. Les habitants peuvent échanger sur les projets, apporter leurs idées dans le respect des impondérables, lors d’ateliers et de réunions publiques.

Pour incarner cette charte, le conseil citoyen pour l’urbanisme a été créé en décembre 2022. C’est un collectif d’habitants volontaires qui participe à la réflexion autour de la mise en place de projets immobiliers dans la ville. Il se réunit autour d’esquisses dessinées par des architectes pour discuter des projets et ajuster leur insertion urbaine dans l’environnement.

Forum du renouvellement urbain / 13 mai

La première édition du forum urbain s’est tenue samedi 13 mai. Elle a permis aux habitants de rencontrer les promoteurs ACP Immo, Lamotte, Bouygues et Nexity, ainsi que les techniciennes de la Ville et les élus. L’occasion pour chacun de s’exprimer et d’expliquer son positionnement, ses attentes, ses contraintes.
Les panneaux exposés par les services municipaux sont consultables ci-dessous:
panneau1_histoire
panneau1_histoire_bis
panneau2_chiffres
panneau3_plans

 

Atelier de concertation / 12 avril 2023

Le 12 avril dernier, trois promoteurs ont soumis leur projet immobilier aux habitants venus participer à un atelier de concertation. Pour prendre connaissance des présentations diffusées, consultez les documents ci-dessous:

Projet Lamotte
Projet Nexity
Atelier de concertation / support renouvellement urbain

Un projet d’ampleur
L’implantation particulière de la Ville n’échappe à personne : trois espaces constitués du centre, de Moigné et des Landes d’Apigné forment un territoire à l’histoire et au développement diversifiés.
L’approche urbaine souhaitée par la Ville prend en compte plusieurs enjeux pour le quartier :
• rattacher l’identité des Landes d’Apigné à celle du centre tout en lui affirmant une singularité,
• repenser les espaces publics en intégrant les nouvelles mobilités,
• aménager et rendre attractive l’entrée de ville,
« Le renouvellement urbain des Landes d’Apigné est un très gros projet rheusois mais aussi un des plus grands de Rennes Métropole. L’aménagement d’un territoire se pense sur du long terme. Plusieurs phases se succèderont dans les années à venir, entre les constructions immobilières, la réhabilitation des espaces publics, l’implantation de commerces de proximité et la création d’espaces verts. Ce quartier, aujourd’hui hétéroclite, mérite d’être retravaillé pour apporter un confort et une qualité paysagère du cadre de vie, » explique Chantal Pétard-Voisin, maire.

 

Le financement, le deuxième enjeu après l’aménagement

Le secteur des Landes d’Apigné aura une capacité d’accueil estimée à 1 000 nouveaux logements à l’horizon 2040. Mais au-delà de l’implantation immobilière, il s’agit d’anticiper les modifications nécessaires : la voirie, le stationnement, l’aménagement des espaces publics et, à moyen terme, la création d’équipements municipaux.

La taxe d’aménagement majorée (TAM) et le projet urbain partenarial (PUP) sont destinés à financer, en partie, les équipements publics qui vont contribuer à améliorer le cadre de vie des habitants actuels et futurs. Ils s’appliquent aux nouvelles autorisations d’urbanisme (permis de construire ou déclaration préalable) en proportion des surfaces créées.

 

Un parc public à créer
En parallèle de la construction de logements, la Ville se penche sur la qualité de vie des habitants et futurs habitants des Landes d’Apigné. Au sud du quartier, est prévu un parc de 10 hectares.
« Ce sera un projet entièrement co-construit avec les habitants dès l’automne. Tout est à imaginer : les cheminements, les aires de jeux, les plantations, des espaces dédiés… Cela concernera également la voirie, » assure Luc Mangelinck, adjoint au cadre de vie.

Localisation du projet

Rue Nationale, 35650 Le Rheu, France

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×